Srabosti Dutta Tinni

Srabosti Dutta Tinni

Tinni, la star montante du petit écran bangladais

Connue pour ses talents d’actrice, de mannequin et de danseuse classique, Srabosti Dutta Tinni, plus connue sous le nom de Tinni, a conquis le cœur du public avec des performances remarquables. Couronnée Miss Bangladesh en 2004, elle s’est fait remarquer dans des œuvres telles que « Made in Bangladesh » (2007) et « Dub Satar » (2011).

De la gloire au scandale : l’incroyable parcours de Tinni

Issue d’une famille hindoue à Dhaka, au Bangladesh, Tinni a rapidement gravi les échelons de la célébrité. Après ses débuts dans le mannequinat, elle a su conquérir le cœur des téléspectateurs grâce à son jeu d’actrice captivant.

Elle s’est également illustrée dans des publicités télévisées pour des marques renommées telles que « Sunsilk », « Keya Beauty Soap », « Banglalink Desh » et « Aktel ». Son visage est devenu emblématique pour les magasins de mode comme Banglar Mela et Ecstasy.

Une carrière tumultueuse sur le petit et grand écran

Après des débuts réussis dans le drame télévisé « 69 » en 2004, Tinni a enchaîné les succès avec des performances mémorables dans des téléfilms et séries comme « Opekkha », « Ei Maya », « Shukher Asukh » et « Kobi Bolechen ». Elle a partagé l’écran avec des acteurs talentueux comme Dipa Khondokar, Ziaul Faruq Apurba et Adil Hossain Nobel.

En 2007, Tinni a fait ses premiers pas au cinéma dans « Made in Bangladesh », sous la direction de Mustafa Sarwar Faruki. Par la suite, elle a brillé dans son deuxième film « Se Amar Mon Kereche » aux côtés de Shakib Khan en 2012, recevant des éloges de la part des critiques et du public.

VOIR  Sherlyn Chopra

Les hauts et les bas d’une star controversée

Malgré son succès, Tinni s’est retrouvée sous les feux des projecteurs pour ses problèmes de toxicomanie et son instabilité personnelle. Critiquée pour ses choix de vie, elle a traversé des périodes difficiles qui ont failli mettre fin à sa carrière.

Leave a Reply